« Visions chamaniques » de David Paquin au cinéma

Ce documentaire nous emmène sur les chemins des chamans, à travers de superbes images et un son de qualité.

Dans Visions chamaniques David Paquin montre des pratiques traditionnelles pour apprendre à être en relation avec la nature et avec soi même. Ces pratiques permettent « à chacun d’avoir sa vision, afin de (re)donner une direction à sa vie, de retrouver ce que nous sommes ».

Visions chamaniques : l’expérience de Stéphanie

Nimas
Nimas du Gabon. Visions chamaniques ©Jupiter -Films.com

Ainsi nous suivons la dramaturge Stéphanie Lemonnier dans sa démarche, au son d’instruments de musique étonnants tel l’arc en bouche nommé mogongo. Par exemple au Gabon, tout près de Libreville, dans un lieu nommé La Source, Stéphanie s’initie au rituel du bois sacré avec des femmes chamanes appelées nimas. Pour elles notre père c’est le Ciel, et notre mère c’est la Terre. Ces chamanes du peuple Fang, descendantes des Pygmées, pratiquent le rite du Bwiti Fang. Il s’agit d’une expérience puissante qui donne des visions permettant une introspection.

En effet, pour ces nimas « les occidentaux se sont éloignés de la nature et ne se retrouvent plus. Car ils n’ont pas de lumière de joie dans leurs yeux absents. Cette lumière dont nous avons besoin pour apprécier la beauté de la vie. Il faut donc revenir à l’essence qui est à l’intérieur de chacun ». Tandis que les peuples traditionnels conservent cette mémoire, ainsi que leurs liens avec l’humanité.

Être à l’écoute de soi et de la Terre

Aussi de nombreux chercheurs et chamanes se retrouvent sur la même longueur d’onde, sur un message essentiel à apporter à l’humanité. Telle Sandra Ingerman, professeur et auteur, confirmant qu’il faut « s’ouvrir à son esprit intérieur pour être à l’écoute de soi ».

Visions-chamaniques
©Jupiter -Films.com

Et selon Guadalupe Retiz Tonalmilt, grand-mère chamane Aztèque, l’Occident a « perdu la bonne manière de vivre avec la nature, en détruisant notre environnement ». De ce fait nous devons reprendre le chemin issu de nos racines, pour vivre en harmonie avec la nature et toutes les formes de vie.

Or chaque initiation est unique et cette pratique chamanique, liée aux éléments qui nous entourent, existe depuis toujours. Comme dit le préhistorien Jean Clottes « les pratiques des chamanes remontent à très très loin, depuis l’art des cavernes. S’ils voyaient dans la roche, un animal à moitié sorti, ils le complétaient. Car selon leur pensée, c’est qu’il y avait l’esprit de l’animal dans la roche. Et ça c’est tout à fait chamanique. »

Quant au physicien Philippe Bobola il pense que la relation des peuples traditionnels avec le monde passe par le cœur. Pour lui ces peuples sont « les ambassadeurs d’un futur » paisible parce qu’ils ont gardé la joie de vivre, le mieux possible, avec la Terre.

Enfin, Visions chamaniques est un film écologique qui appelle à la sagesse. Un film qui respire, laisse le temps à l’image et de la place au son d’ambiance dans un voyage intéressant. Dans les salles le 11 mars 2020.

NOLDS/YD.