Loalwa Braz, la chanteuse de La Lambada a été assassinée

La brésilienne Loalwa Braz, connue par son interprétation de La Lambada, a été retrouvé carbonisée tout près de son domicile. Le corps de la célèbre artiste était dans sa voiture encore en flammes, à Rio de Janeiro, au Brésil.

La chanteuse carioca Loalwa Braz n’émet plus sa belle voix. Ce matin, du 19 janvier 2017, vers 3H40, les Pompiers de Saquarema, dans la Région des Lacs, État de Rio, sont appelés pour un incendie. Mais les secours arrivent trop tard et trouvent un corps déjà carbonisé. Le corps est celui de la chanteuse de La Lambada. Il gît dans sa voiture, une Honda Civic, encore en flammes, à environ 800 mètres de son domicile.

De suite les autorités locales identifient la dépouille comme étant celle d’une femme de 63 ans. Selon la Police brésilienne, «une bonbonne de gaz a été retrouvée dans le véhicule, cite ego.globo.com. Et le gaz aurait dû provoquer une explosion fatale, au cas ou Loalwa ne serait pas morte auparavant».

Loalwa-Braz
Loalwa Braz. Facebook

Un meurtre au mobile crapuleux

Aussi, selon des sources brésiliennes, la présence de deux à quatre hommes, armés, aurait été signalée dans la nuit, autour de la Pousada Azur. Cette pousada est un charmant petit hôtel, de huit chambres, qui sert également de résidence à Loalwa. Il est situé précisément sur la Route de Barreira, Bacaxá, à Saquarema

D’après le journaliste de Globo, Lucas Pazin, le responsable de l’enquête de la Police militaire a déclaré avoir emprisonné un suspect. Ce suspect est un «salarié de de Loalwa, 23 ans. Il aurait avoué le crime et donné les noms des complices».

Loalwa Braz : sa vie, sa carrière

Cette femme talentueuse est née le 3 juin de 1953, à Jacarepaguá, zone Ouest de Rio de Janeiro. Ici Loalwa voit le jour dans une famille des musiciens. Son papa est le chef d’une orchestre populaire et sa maman est une pianiste classique. Alors depuis toute sa petite enfance, Loalwa Braz Vieira passe ses journées dans un riche milieu musical. Où elle côtoie la fine fleur de la diversité sonore brésilienne. Comme, par exemple, le merveilleux Jackson do Pandeiro. Pourvue d’une belle voix et assez précoce, Loalwa débute sa carrière à l’âge de 13 ans.

Toutefois, en 1985, elle décide de laisser son Rio natal pour aller habiter à Paris. Dans cette capitale européenne elle se marie, avec un Français, et partage son temps à chanter dans les Clubs de Jazz parisiens.

Ensuite, de 1988 à 1999, Loalwa devient la chanteuse du groupe franco-brésilien Kaoma. Cependant, à ce moment là, «Beaucoup m’ont critiqué, avoue-t-elle à Globo.com, parce que j’avais une formation classique et que j’allais chanter de la musique populaire». Et, pourtant, c’est avec le groupe Kaoma et La Lambada que l’artiste acquière une reconnaissance internationale.

Plus tard, comme le soleil n’est pas souvent disponible à Paris, et le manque de chaleur fait bien souffrir les gens des pays tropicaux, Loalwa repart au Brésil. Où elle ouvre, dans un petit coin de paradis, avec ses deux enfants et son mari, sa Pousada Azur avec vue sur la mer.

Alors, depuis, c’est là où elle vit entourée par des palmiers, des arbres fruitiers, et des animaux qui se promènent en liberté, avant d’être lâchement assassinée.

Loalwa-Braz-Vieira
Loalwa Braz Vieira. Facebook

La Lambada, un succès planétaire

D’ailleurs, concernant Chorando se foi (Il est parti en pleurant), plus connu sous le nom de La Lambada, qui s’est transformé en un succès mondial, il y a une petite histoire à raconter.

En effet cette chanson appartient au folklore andin, dont le titre original est Llorando se fue. Ses auteurs sont Ulisses Gonzalo et Gonzalo HermosaLlorando se fue est alors enregistré pour la première fois, en 1981, par le groupe bolivien Los Kjarkas. Puis, en 1986, il devient Chorando se foi avec sa traduction, en brésilien, par Márcia Ferreira et José Ari.

Mais ce n’est qu’en 1989, avec le groupe Kaoma, la voix de Loalwa et un clip joyeux, où des jeunes couples dansent collé serré de manière très sensuelle, que Chorando se foi fait un vrai succès interplanétaire.

Bref ainsi transformé ce titre se vend à quelques 15 millions d’exemplaires, dans plus de 100 pays, dont 1,7 millions en France.

En somme, dans sa carrière, Loalwa Braz a vendu plus de 25 millions de disques. Totalisant plus de 80 disques d’or et de platine, avec cette seule chanson

Néanmoins, très tôt ce matin, des criminels ont obligé Loalwa à quitter la scène. En revanche, personne ne pourra jamais faire taire sa voix. Parce qu’elle continuera à travers ses enregistrements à faire danser le monde entier.

Neide Olívia De Souza.